Elagage – Abattage d'Arbres – Débroussaillage – Taille

97 rue des Fauvettes 91230 Montgeron

19 Août 2022
entretien pelouse

4 conseils pour aider votre jardin à survivre à un été sec

Nous aimerions tous un jardin vert et luxuriant toute l’année, mais lorsque la chaleur de l’été frappe et que la pluie cesse de tomber, cela peut avoir un grave effet sur votre pelouse, tuant votre herbe, les arbres et les plantes environnantes. Mais ne désespérez pas… il existe différentes façons de lutter contre les effets secondaires des périodes de sécheresse et de vous assurer que votre pelouse reste saine pendant ces périodes parfois longues.

 

1 – Protégez le plus grand atout de votre jardin

Vos arbres doivent être les premiers sur la liste car ils sont coûteux à remplacer et fournissent également de l’ombre pour certaines parties de votre jardin, ce qui le gardera au frais et moins demandeur en eau. Une bonne stratégie pour renforcer vos arbres pendant la sécheresse consiste à percer plusieurs trous d’environ 50 cm de profondeur autour de la base de l’arbre et à les remplir de compost (mais ne vous approchez pas trop du tronc !). Ces trous permettront à l’eau d’atteindre les racines de l’arbre, les gardant hydratées et en bonne santé. Une tarière de plantation ou foreuse de jardin vous facilitera la tâche.

 

2 – Aimez votre pelouse

Il y a deux façons pour l’eau de s’échapper de votre pelouse : l’évaporation, c’est-à-dire lorsque l’eau s’échappe de la surface de votre pelouse, et la transpiration, c’est-à-dire lorsque l’eau transpire des tiges et des feuilles des plantes environnantes. C’est aussi une bonne idée d’aérer votre pelouse pendant les mois les plus chauds, car le sol compacté permettra à l’eau de s’évaporer facilement. Il est également important d’arroser votre pelouse lentement et avec un arroseur automatique ou un tuyau d’arrosage. Cela réduira la quantité d’eau perdue par transpiration. Il est aussi primordial de surveiller et d’éliminer tous les insectes et parasites lorsqu’ils pénètrent dans votre pelouse à la recherche de nourriture par temps sec.

 

3 – Paillez votre sol

Le paillis de tonte de pelouse est essentiel pour protéger vos plantes et vos fleurs pendant les périodes de sécheresse. Un sol non paillé perd deux fois plus d’eau qu’un sol paillé, donc 5 à 10 cm de bon paillis organique ou de compost emprisonneront l’humidité, réduiront la température du sol, empêcheront le compactage et supprimeront les mauvaises herbes qui volent l’eau. Si vous êtes en mesure d’arroser votre pelouse, arrosez les plantes lentement et avec un arroseur automatique ou un tuyau d’arrosage, car les plantes absorbent mieux l’eau de cette façon, comme elles le font lorsqu’il pleut.

 

4 – Réutilisez, réutilisez, réutilisez

Soyez intelligent et conservez l’eau de toutes les manières possibles par temps chaud. N’allez pas directement au robinet quand il est temps d’arroser. Recueillez l’eau de pluie dans des réservoirs si vous le pouvez et utilisez-la en premier. Humidifiez votre sol lentement et profondément à l’aide d’un système d’arrosage ou d’un tuyau d’arrosage. Cela évitera que l’eau ne reste sur votre pelouse en attendant de s’évaporer. Il est également préférable d’arroser votre pelouse et vos plantes le matin ou le soir lorsque l’humidité est élevée, car vous perdrez moins d’eau par évaporation.

 

Pour plus d’informations ou de conseils pour prendre soin de votre jardin et pelouse durant les mois les plus chauds de l’année – en particulier en période de sécheresse – n’hésitez pas à contacter notre équipe !

17 Juin 2022
outils de jardin électriques et thermiques

Les 5 meilleurs outils pour votre jardin cet été

Peu importe la taille de votre jardin, qu’il soit grand ou petit, les outils électriques ou thermiques sont essentiels pour le maintenir entretenu, propre et soigné tout au long de l’année. Que vous ayez la main verte ou que vous débutiez, voici nos 5 meilleurs outils pour tous les jardins et tous les jardiniers.

 

La tondeuse à gazon

La tondeuse à gazon est le premier outil avec lequel commencer, car, avouons-le, on adore tous une belle pelouse bien tondue ! Une tonte régulière favorisera une pelouse saine, c’est donc un outil que vous voulez avoir dans votre cabanon et à portée de main à tout moment, en particulier pendant les mois les plus chauds où votre pelouse poussera plus vite que vous ne pourrez la suivre.

Il existe différents modèles parmi lesquels choisir et qui couvrent les pelouses de toutes formes et tailles. Que vous ayez un petit jardin compact en ville ou un terrain luxuriant à la campagne, il y a une solution pour chaque besoin.

 

La débroussailleuse

Une bonne tonte commence par une taille ! La débroussailleuse, également connue sous le nom de coupe-bordure ou rotofil est indispensable pour créer cette finition parfaite. Une bonne débroussailleuse vous permettra d’atteindre tous les endroits inaccessibles à la tondeuse à gazon et vous permettra également de couper l’herbe qui pousse le long de votre clôture ou de vos bordures.

Il existe différents types de coupe-bordures : électriques, thermiques, avec batterie, etc… avec différentes options, qui sont tous adaptés à vos besoins en fonction de ce que vous souhaitez accomplir.

 

Le souffleur

Une fois que vous posséderez un souffleur, vous vous demanderez comment vous avez pu vivre sans ! Les souffleurs de feuilles sont parfaits pour le nettoyage tout au long de l’année et certains sont même capables de nettoyer les gouttières. Ils sont très pratiques pour nettoyer la pelouse et les haies au printemps, les feuilles mortes en automne et la poussière et les débris en général toute l’année.

La gamme de souffleurs offre des options portables légères à essence et à batterie pour le nettoyage léger autour de la maison, jusqu’aux souffleurs à dos haute performance pour un usage plus professionnel.

 

Le taille-haie

Il n’y a rien de plus satisfaisant qu’une haie fraîchement taillée ! Bien que la croissance des haies se fasse principalement à différents moments de l’année, une taille légère et fréquente au fil du temps est essentielle pour stimuler la croissance et les maintenir en forme. Les taille-haies électriques sont une excellente option pour les jardiniers qui souhaitent gagner du temps tout en obtenant des résultats impressionnants.

Les modèles de taille-haies sont nombreux selon l’utilisation que vous en aurez : thermiques, à batterie, électriques, télescopiques…

 

La tronçonneuse

Une tronçonneuse est un autre outil qui vous sera utile plus que vous ne le pensez. Elles sont parfaites pour couper du bois de chauffage, tailler des arbres, nettoyer après des dégâts de tempête que vous ne pouvez jamais prévoir et elles font également un excellent compagnon de camping pendant les vacances. Il y en a pour tous les goûts, que vous soyez un utilisateur occasionnel ou un arboriste professionnel qui n’exige rien de moins que des outils fiables et de haute qualité pour le quotidien.

Tout comme les autres outils, il en existe des versions thermiques, électriques et à batterie de différentes puissances et différentes tailles. N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels avant de passer à l’achat afin de vous assurer d’avoir l’outil qui vous corresponde le mieux.

 

Parisot Castaignet est là pour vous aider à redonner vie à votre pelouse et votre jardin ! Si vous avez besoin d’aide ou de conseils, n’hésitez pas à nous contacter par email ou par téléphone.

22 Avr 2022
tonte pelouse

Prendre soin de votre pelouse au printemps

Les amoureux de gazon et pelouse se réjouissent ! La meilleure saison de l’année est arrivée et il est temps de redonner vie à votre jardin en commençant par la pelouse. La vitesse à laquelle elle pousse va accélérer ces prochains mois tandis que les jours s’allongent et se réchauffent, donc suivez nos quelques conseils pour en prendre soin et rendre jaloux tous vos voisins.

 

Redonnez vie à votre pelouse

Si votre pelouse est un peu terne et sans vie après l’hiver, vous n’êtes pas seul. Un temps plus froid couplé à davantage de précipitations, moins d’ensoleillement et le gel occasionnel ne sont pas exactement les conditions parfaites pour un gazon luxuriant. Mais ne vous découragez pas car il y a plein de choses que vous pouvez faire pour lui redonner vie.

Pour commencer, occupez-vous de votre sol. Si vous avez eu beaucoup de pluie durant l’hiver, la terre peut-être compactée, ce qui veut dire que votre pelouse passe à côté de tous les bons éléments pour bien grandir comme l’eau, l’oxygène et les rayons du soleil.

Aérer votre pelouse lui permettra de bien respirer et vous assurera de récolter tous les merveilleux bénéfices provenant du beau temps printanier. Le processus d’aération peut être réalisé manuellement à l’aide d’outils comme la carotteuse, la grelinette ou l’aérateur sur roues ou encore sur patins.

L’étape suivante consiste à vous débarrasser du chaume. Le chaume de pelouse est un mix de déchets de plantes vivants ou morts qui se sont accumulés au fil du temps. C’est une combinaison de feuilles mortes, de tonte de pelouse et de débris en tous genres qui s’entassent, formant une fine couche sur votre pelouse. Alors qu’un peu de chaume n’est pas dangereux, s’il y en a de trop il peut étouffer l’herbe et finir par agir comme un sol compacté et empêcher les nutriments vitaux d’accéder aux racines. Vous pouvez vous en débarrasser facilement à l’aide d’un râteau.

 

Fertilisez-la

Dans l’idéal, il faudrait fertiliser sa pelouse deux fois par an. La première fois pendant l’automne une fois que la chaleur de l’été s’est calmée. La seconde au début du printemps avant que les températures ne remontent. Aérer et retirer le chaume juste avant permettra de maximiser l’impact du fertilisant tout en éliminant les mauvaises herbes pour être sûr que la pelouse se concentre sur la pousse de bonne herbe et non l’inverse. Le bon type de fertilisant à utiliser dépendra du type de votre pelouse donc assurez-vous de faire quelques recherches avant d’acheter quoi que ce soit.

 

Arrosez-la

L’eau est la clé d’une pelouse luxuriante, mais la fréquence à laquelle vous devez l’arroser dépendra de votre lieu de résidence. Si vous habitez dans le nord, moins d’arrosage est nécessaire et n’est requis qu’une fois par semaine au printemps s’il n’a pas plu. Si vous êtes dans la partie sud du pays et que vous subissez de fortes chaleurs dès l’arrivée du printemps, un bon trempage 2 à 3 fois par semaine peut être nécessaire. Si vous n’êtes pas sûr, un moyen facile de voir si votre pelouse est hydratée ou si elle demande plus d’eau est de faire un petit trou avec une pelle pour évaluer l’état de la terre. Si elle est sèche, il est temps de l’arroser.

Le meilleur moment de la journée pour arroser votre pelouse est le matin. Si vous attendez que les températures montent, vous risquez de perdre la moitié de votre eau par évaporation. Dans la mesure du possible, essayez de ne pas arroser trop tard le soir car ça peut entraîner un problème fongique si c’est fait trop souvent. L’utilisation d’un arroseur automatique pour hydrater votre pelouse vous assurera que votre eau est uniformément répartie.

 

Ne la coupez pas trop courte

Une tonte régulière favorisera sa croissance au printemps, mais la hauteur à laquelle vous réglez votre tondeuse déterminera la qualité de votre pelouse. Une tonte trop basse peut causer des dégâts irréparables à votre pelouse et exposer le sol et les racines aux différents éléments rencontrés au printemps, du gel au soleil intense. D’un autre côté, laisser votre pelouse devenir trop longue cachera vos brins d’herbe de la lumière du soleil, ce qui entravera le processus de photosynthèse et deviendra la principale cause d’une herbe jaune. En règle générale, ne coupez pas plus d’1/3 de la hauteur de l’herbe et vous pouvez aussi tester une parcelle de pelouse hors de vue pour vous assurer que votre hauteur de coupe est bonne avant de faire tout votre terrain.

 

Ne gaspillez pas

Il existe de nombreuses utilisations pour vos déchets de tontes de gazon. Si vous avez un compost, c’est l’endroit idéal où les mettre. Les tontes de gazon sont riches en azote, elles se décomposent donc très rapidement et facilement. Lorsqu’ils sont combinés avec des brindilles et des feuilles mortes pour se décomposer, ils produisent un excellent mélange riche en nutriments qui peut ensuite être recyclé dans votre jardin.

Les restes de tontes peuvent également être utilisés sur les pourtours de votre jardin et comme paillis dans les potagers. L’application d’une fine couche aidera votre sol à retenir l’humidité lorsque le temps commence à se réchauffer. Essayez de ne pas en mettre de trop, 2 à 5 cm suffisent.

 

L’équipe de Parisot Castaignet est là pour vous aider à redonner vie à votre pelouse ! Si vous avez besoin d’aide ou de conseils, n’hésitez pas à nous contacter par email ou par téléphone.

 

18 Fév 2022
5 conseils pour un élagage parfait de vos arbres

Quelques conseils pour réaliser un bon élagage de vos arbres

Maintenir les arbres autour de votre maison en bonne forme et soignés ne rehausse pas seulement le look de votre jardin, ça diminue également le risque de voir des branches tomber pour cause de mauvais temps par exemple, ce qui assure la sécurité de votre famille et de votre habitation. La plupart des arbres perdent leurs feuilles en Automne et en Hiver et rentrent en dormance pendant les mois froids de l’année, rendant cette période idéale pour un bon élagage !

 

Mortes, endommagées, malades

La première chose à faire est de retirer tout le bois mort. Concentrez-vous sur les branches mortes, endommagées et malades. Afin de maintenir la bonne santé des branches supérieures, coupez également les « parasites » – les nouveaux départs de branches qui poussent à la verticale le long du tronc. Enlevez les branches indésirables des bâtiments, des gouttières ou des allées et coupez les têtes mortes sur vos arbres en fleurs.

 

Tailler la cime

La cime principale de l’arbre devrait être taillée à cette période de l’année. Si vous voulez qu’elle soit contenue, coupez toutes les branches capricieuses et l’apparence générale de l’arbre pourra être maintenue à la taille et à la forme que vous désirez. Retirez toutes les branches qui poussent vers les fils électriques ou vers votre maison. Gardez également un œil sur les branches qui se dirigent vers la maison et la clôture de vos voisins !

 

Réduire le risque

Bien que retirer des branches d’arbres sains puisse ne pas sembler approprié, c’est un moyen intelligent de réduire le risque de dommages à votre maison et à votre famille dans les endroits à fort passage. Cela favorise également une croissance saine et dense et aidera à les garder à une taille gérable afin que vous puissiez continuer à les entretenir dans les années à venir. De manière générale, tout ce qui dépasse 6 mètres doit être confié à un professionnel.

 

Sous-élagage

Le sous-élagage de l’arbre est également une partie importante de son entretien. La sous-taille consiste à enlever les branches inférieures pour libérer le tronc. Cela présente quelques avantages, notamment l’enlèvement de toutes les branches dangereuses ou à hauteur des yeux qui pourraient vous atteindre au visage. L’exposition du tronc donne également à l’arbre une belle forme naturelle, avec une délimitation claire entre le tronc et la canopée. Il permettra également à toutes les plantes et la pelouse en dessous d’obtenir une lumière, un flux d’air et des précipitations suffisantes. Une fois que le tronc a été dégagé, vous voudrez peut-être mettre en valeur l’arbre avec un peu d’éclairage. Les projecteurs éclairant le tronc sont fantastiques et font bien ressortir la structure du tronc et des branches de l’arbre.

 

Compost

Une fois l’élagage terminé, occupez-vous des déchets. Les plus petites branches peuvent être passées dans la déchiqueteuse si vous avez la chance d’en avoir une et ajoutées à votre compost, et les plus grosses peuvent être coupées pour servir dans le feu qui continuera de fonctionner jusqu’à la fin de l’hiver !

 

L’équipe de Parisot Castaignet est là pour vous aider à dompter vos arbres ! Si vous avez besoin d’aide pour l’élagage de vos arbres, n’hésitez pas à nous contacter par email ou par téléphone.

17 Déc 2021
Comment prendre soin de vos arbres en hiver

Les jardins de printemps se font en hiver

Dans quelques jours, nous sommes déjà en hiver ! Et bien qu’il fasse un peu froid dehors, c’est en fait un excellent moment pour être dans le jardin. Travailler dehors est moins demandeur physiquement durant les mois plus frais. Les sols sont humides et il y a pas mal de choses que vous pouvez faire pour préparer votre jardin au temps hivernal ainsi qu’au passage au printemps. Voici quelques conseils de jardinage en hiver pour garder un jardin en bonne santé.

 

Occupez-vous des feuilles mortes

C’est toujours une bonne idée de nettoyer les feuilles mortes d’Automne qui trainent ici et là dans le jardin car elles peuvent être glissantes quand elles sont mouillées. Elles peuvent également être nuisibles à votre pelouse et étouffer certaines petites plantes en empêchant le soleil et les nutriments d’atteindre leurs racines.

Cela dit, dans des proportions raisonnables, les feuilles mortes peuvent agir elles-mêmes en tant que paillis riche en nutriments donc ne vous sentez pas obligé d’enlever la moindre feuille dès qu’elle tombe. Concentrez-vous sur les zones directement sous les arbres à feuilles caduques ou si vous voyez des plantes totalement recouvertes.

Une bonne façon de se débarrasser et de réutiliser ces feuilles mortes est de se servir d’un souffleur. Une fois que vous les avez collectées, vous pouvez les disposer en fine couche tout le long des bordures du jardin. Si vous avez du compost, elles sont par ailleurs un bon ajout.

 

Gardez le gel à distance

Le gel est quelque chose dont il faut prendre garde quand vous ajoutez des plantes dans votre jardin. Bien que l’hiver ne soit pas la saison idéale pour planter la plupart des espèces, si vous prévoyez de le faire au printemps ou en automne, les mois qui arrivent sont une bonne opportunité d’apprendre à mieux connaître votre jardin et notamment les zones qui sont le moins exposées au gel.

Vous serez peut-être surpris de savoir que le gel absorbe l’humidité de vos plantes et résulte en des feuilles jaunes voire mortes. Si vous vous apercevez que cela arrive durant l’hiver, retirez les feuilles mortes pour préserver l’énergie de vos plantes.

Le meilleur moyen de vous préparer aux gelées hivernales est de disposer les plantes sensibles au gel dans les zones protégées et celles plus résistantes à l’air libre. De la même façon, essayez de sélectionner des plantes plus tolérantes aux sols humides pour les zones facilement saturées en eau ou inondées.

 

Que planter et que ne pas planter

Pour ceux qui ont un potager, l’hiver est le moment idéal pour faire pousser les légumes de climat frais comme le brocoli et le chou-fleur ainsi que des légumineuses telles que les fèves et les pois. C’est aussi une bonne opportunité pour planter des herbes. Pour ce qui est de ce que vous devriez éviter de cultiver en hiver, restez à l’écart des herbes et légumes de saison chaude comme le concombre, la courgette, le basilic ou encore le piment.

Planter en tenant compte des spécifications de votre jardin est un moyen de garantir qu’il ait les meilleures chances de survivre à l’hiver. Essayez de placer les plantes au meilleur endroit selon le microclimat et ses besoins. Un bon exemple de ceci est de mettre les espèces qui aiment le soleil à une exposition au sud. Cela leur permettra de profiter pleinement des pauses ensoleillées durant les mois d’hiver.

 

Les mauvaises herbes d’hiver

La période propice pour commencer à préparer votre pelouse pour l’hiver est la fin de l’été et l’automne quand l’herbe devient peu à peu dormante. Alors que sa croissance ralentit avec le froid, elle nécessitera tout de même de l’attention et d’être nettoyée de temps en temps. Si vous avez besoin de tondre, alors faîtes-le au plus haut possible car une pelouse haute va protéger les racines et le sol du gel. Assurez-vous aussi de faire attention aux mauvaises herbes qui prospèrent durant les mois les plus froids. Plus longtemps elles sont ignorées, plus grand devient le problème qu’elles posent.

 

Le moment de tailler

L’hiver est le moment de tailler les roses et il faut le faire dès le début de la saison pour les meilleurs résultats. Procéder ainsi diminuera le risque de maladies, facilitera la circulation de l’air et exposera toute la plante aux quelques rayons de soleil qui perceront durant l’hiver. En retirant les bourgeons de vos rosiers, vous permettrez à vos plantes de préserver leur énergie et de se préparer pour leur croissance au printemps.

L’hiver est aussi la période idéale pour élaguer et tailler les arbres à feuilles caduques. Une fois qu’ils ont perdu leurs feuilles, vous aurez une meilleure vision de ce que vous coupez. Vous en occuper au début de l’hiver diminuera par ailleurs les risques de dégâts sur votre propriété quand le temps humide et venteux se présentera.

 

Prenez soin de vos outils

Pour beaucoup de personnes, l’hiver est synonyme de pause pour plusieurs mois dans le jardinage. Il peut faire froid et gris mais c’est un moment très appréciable pour travailler dans le jardin, tout comme une bonne façon de rester en forme et respirer du bon air frais. Négliger votre jardin pendant l’hiver signifie en général négliger vos outils, ce qui est une autre erreur fréquemment commise à cette période de l’année. Alors que les besoins de votre jardin changent durant les mois plus froids, c’est le moment de nettoyer et affuter vos outils que vous utiliserez davantage le printemps venu.

22 Oct 2021
feuilles d'arbres en automne

Les plus beaux arbres, arbustes et plantes pour l’automne

L’un des plus beaux cadeaux de la nature est sans conteste la grande variété de couleurs chaudes des arbres et plantes qui apparait peu à peu en automne. Le rouge rubis, le jaune doré, l’orange vibrant. Peu importe la teinte, les arbres et plantes colorés d’automne ne déçoivent jamais. Vous ne pouvez donc pas vous tromper en les plantant dans votre jardin et en y ajoutant un peu plus de beauté naturelle.

Vous vous demandez peut-être quelles variétés sont les plus impressionnantes ? Nous vous en présentons quelques-unes ci-dessous, classées par type : arbres, arbustes et fleurs.

 

Quelles sont les plus belles plantes d’automne ?

Non seulement l’automne est une période idéale pour planter de nouveaux arbres et arbustes mais selon la plante que vous choisissez, planter en automne vous apportera de magnifiques couleurs pour terminer l’année. Ensuite, vous pourrez apprécier une explosion de floraison au printemps.

 

Les meilleurs arbres à planter en automne

Vous êtes à la recherche d’un arbre particulièrement coloré en automne ? Voici quelques bonnes idées :

  • L’érable: C’est un peu comme si l’érable avait inventé les couleurs de l’automne. L’érable à sucre, l’érable rouge ou l’érable japonais sont de bons choix si vous aimez le rouge et l’orangé.
  • Le ginkgo ou arbre aux quarante écus: Pour une belle et grande plante qui s’élève très haut vers le soleil et qui a des feuilles d’automne jaunes très lumineuses, essayez le ginkgo.
  • Le pommetier: Les pommetiers ne se limitent pas à une seule teinte. Ils peuvent alterner les nuances de rouge, jaune, orange et bordeaux en automne.
  • Le bouleau: Le jaune éclatant des feuilles du bouleau en accord avec son écorce blanc papier propose une scène d’automne de toute beauté.
  • Le cyprès chauve: Ces arbres apportent une lueur rouge-orangée à votre jardin tout au long de l’automne.

 

Les plus beaux arbustes d’automne

Si vous souhaitez une plante plus petite et plus compacte mais qui irradie tout autant de ses couleurs d’automne, essayez l’un de ces arbustes :

  • Le cotinus obovatus: Ajoutez une touche d’élégance à votre jardin avec le cotinus obovatus qui tourne au violet pourpre en automne.
  • Le fusain ailé: Aussi appelé « buisson ardent », cet arbuste devient rouge vif à la mi-saison.
  • Le forsythia: Celui-ci n’attend pas pour partager ses couleurs éclatantes, ses fleurs sont effet d’un jaune vif presque toute l’année.
  • L’hortensia à feuilles de chêne: Rouge violacée et très jolie sont les meilleurs qualificatifs pour décrire cette plante.
  • La viorne trilobée: Les feuilles de cet arbuste tournent au rouge cramoisi profond à l’arrivée de l’automne.

 

Les plus belles fleurs à planter pour l’automne

Apportez une touche de couleur à votre jardin grâce à l’une de ces fleurs d’automne :

  • Les chrysanthèmes: Si vous aimez les fleurs qui fleurissent dans à peu près toutes les couleurs d’automne, ne cherchez pas plus loin que les chrysanthèmes.
  • Les œillets d’inde: Ces beautés qui accrochent le regard possèdent des pétales rouges vif soulignés d’un magnifique jaune.
  • Les pensées: Les pensées se déclinent en des tas de couleurs. Violet profond, bordeaux chaleureux, jaune vif ? Oui, oui et oui !
  • Les asters: Ces fleurs ressemblant à des marguerites offrent des couleurs d’automne mais peuvent aussi rappeler le printemps avec leur palette de couleurs très variée.
20 Août 2021

5 astuces pour aider votre jardin à combattre la canicule

Il est important de préparer votre jardin aux conditions extrêmes qui peuvent avoir lieu en été. Soyons honnêtes, votre jardin peut souffrir du changement de saison mais il existe plein de choses à mettre en œuvre pour l’aider à y faire face.

 

Le paillis pour l’humidité

Répartir une couche de paillis sur votre pelouse est une bonne façon de conserver un sol frais et humide tout en aidant vos plantes à survivre face aux fortes températures de l’été. Non seulement ça va réduire le phénomène d’évaporation qui survient, ça va également diminuer le besoin en eau jusqu’à 45%, ce qui est particulièrement utile dans les zones arides du pays.

Le paillage empêche par ailleurs la pousse des mauvaises herbes, un véritable problème durant les mois d’été. Assurez-vous toutefois de bien toutes les retirer avant d’appliquer une couche suffisante de paillis qui les empêchera de pousser à nouveau (1-2 cm fera l’affaire). Utiliser un paillis organique composé de feuilles, de paille et de tonte de gazon va en plus améliorer la santé générale de votre jardin au fur et à mesure de sa décomposition.

 

La chasse aux mauvaises herbes

Dans certains jardins, les mauvaises herbes d’été peuvent vite devenir un gros problème, en particulier si elles ne sont pas tuées dans l’œuf avant de pousser et de se propager. Elles peuvent impacter la croissance et la santé de votre jardin jusqu’aux saisons suivantes, sans parler du fait qu’elles sont loin d’être jolies à regarder.

Un contrôle efficace des mauvaises herbes peut les empêcher de revenir durant des années, alors soyez-y attentif !

 

Le moment d’arroser

Encore une fois, une couche de paillis est la clé quand il s’agit de retenir l’humidité dans votre jardin et son sol. C’est également important de garder un œil sur le niveau d’humidité car il est difficile d’évaluer depuis la surface si le sol est en difficulté ou non. En utilisant une bêche, faîtes une petite incision d’environ 10 cm de profondeur et testez le sol avec votre main. Si c’est humide, un peu d’eau fera l’affaire. Si c’est sec, votre jardin doit probablement avoir besoin d’un bon arrosage.

La quantité d’eau requise dépend aussi du type de sol que vous avez. Les sols légers et sableux perdent leur eau plus facilement et ont par conséquent besoin d’eau plus souvent. Les sols lourds et argileux nécessitent moins d’attention, retenant beaucoup mieux l’humidité.

Veiller à ce que le sol de votre jardin soit toujours correctement humide avant les températures extrêmes de l’été lui donnera les meilleures chances de survie. Malheureusement, si vous attendez trop longtemps que la sécheresse s’installe, il se peut qu’il soit déjà trop tard. Arroser votre jardin à la fin de la journée, une fois que la chaleur s’est estompée, lui permettra de correctement absorber l’humidité toute la nuit.

 

Une petite coupe d’été

Il est également intéressant de considérer une légère coupe de vos arbustes et plantes herbacées une fois qu’elles ont terminé de fleurir. Cela leur permettra d’éviter d’utiliser trop d’énergie pour produire de nouvelles feuilles et à la place s’en servir pour faire pousser plus de fleurs. Une coupe donne par ailleurs à vos plantes une apparence plus propre, plus soignée !

Cette taille peut être réalisée au début de l’été sur les arbustes qui ont terminé de fleurir à la fin du printemps. La plante sera plus compacte et encouragée à une nouvelle croissance. Prenez simplement garde de ne pas couper de trop sur certains arbustes car le choc et le stress de la température pourraient au contraire décourager la repousse.

 

Aimez votre pelouse

Tondez votre pelouse le plus haut possible durant les mois les plus chauds de l’année. Cela protègera l’herbe et l’empêchera d’être brulée par le soleil ainsi qu’à retenir l’humidité, particulièrement dans les zones souvent ensoleillées de votre jardin.

Si vous n’êtes pas en période de restriction d’eau, un bon arrosage une fois par semaine est recommandé pour maintenir votre pelouse en bonne santé.

18 Juin 2021
tonte pelouse

Nos conseils pour avoir un beau jardin tout l’été

Météo France nous annonce pour cette année un été qui sera très chaud. Le soleil et la chaleur peuvent avoir un impact important sur la santé de votre jardin, peu importe l’endroit où vous habitez. C’est pourquoi l’équipe de Parisot Castaignet a rassemblé pour vous ses meilleurs conseils pour combattre notamment la sécheresse et les fortes chaleurs et ainsi conserver un beau jardin bien vert durant toute la période estivale.

 

Adieu les trous !

Les trous d’herbe, c’est-à-dire les endroits où celle-ci est moins dense, rendent votre pelouse plus vulnérable à la chaleur de l’été. L’herbe épaisse va mieux retenir l’humidité, ce qui aura pour effet de donner une pelouse plus verte avec des racines plus fortes lui apportant de meilleures chances de survie. Voici quelques façons d’encourager la pousse dans les zones moins fournies et ainsi garder un beau jardin cet été :

  • Apprenez à détecter les zones fragiles ou qui peuvent le devenir. L’herbe a par exemple du mal à pousser par endroit sur les zones en pente en raison du ruissellement de l’eau ou encore là où les flaques peuvent s’accumuler.
  • Utilisez du terreau ou de la terre végétale de bonne qualité et du compost organique riche en nutriments pour aider les graines à germer et empêchez-les de s’envoler ou d’être mangées par les oiseaux. Disposez environ 1 à 2 cm de compost sur les zones dénudées de votre pelouse et ensuite semer les graines sur environ 40% de la surface. Utilisez un balai classique (pas un râteau) pour mélanger délicatement la terre et les graines. La fertilisation de la pelouse en été va l’aider à rester en bonne santé et à grandir vigoureusement.
  • Arrosez les zones semées 1 ou 2 fois par jour les premières semaines s’il venait à ne pas pleuvoir pour vous assurer que le sol reste humide pour une germination et une croissance maximales.
  • Pour prévenir l’apparition de ces zones moins denses, tondez votre pelouse à la hauteur maximale et évitez de marcher dessus quand elle est humide ou si elle est en cours de pousse pour la première fois.

 

Faire face aux intempéries

Alors que la période estivale est associée au beau temps, à la chaleur, voire à la sécheresse… Il arrive parfois aussi qu’il y ait des pluies d’orage diluviennes et sur un terrain sec les dégâts peuvent être importants. Voici quelques conseils pour vous aider à prendre soin de votre jardin après de fortes précipitations :

  • Evitez de marcher sur la pelouse si elle est détrempée car cela risque de l’endommager. Evitez particulièrement les zones plus facilement inondées de votre jardin et préférez attendre que toute l’eau ait disparu dans le sol. Astuce : si vos pas laissent des empreintes, alors le terrain est encore trop humide !
  • Si vous souhaitez tondre la pelouse une fois qu’elle a séché, placez la hauteur de coupe de la tondeuse au maximum. Il est préférable d’éviter de tondre de l’herbe saturée en humidité car cela risque de compacter le sol suite à votre passage.
  • La pelouse très humide bénéficie beaucoup d’une bonne aération. Pour cela, vous pouvez utiliser une fourche à bêcher. Il se peut d’ailleurs que de la mousse se forme ici et là dû aux conditions humides si le sol n’est pas bien aéré.
  • Identifiez les zones plus basses de votre jardin qui sont soumises aux inondations afin de combler ces trous ou améliorer le drainage.

 

Tonte de la pelouse

  • Tondez haut : des études ont démontré que tondre à une hauteur de 5 à 7 cm conférait à l’herbe une santé optimale comparé à une hauteur de 2 à 4 cm.
  • Tondez souvent : tondre régulièrement permet d’avoir une pelouse luxuriante et uniforme mais quelle est la bonne fréquence ? Cela dépend de la vitesse de pousse. Idéalement, vous ne devriez pas couper plus d’1/3 de la hauteur lors d’une tonte. Les brins d’herbe coupés seront si petits qu’ils agiront comme un engrais naturel.
  • Tondez différemment : Variez votre parcours de tonte à chaque fois afin que l’herbe reste bien droite. Changez de direction : une fois du nord au sud, une autre de l’est à l’ouest ou encore en diagonale pour permettre une belle pousse.
  • Entretien : A chaque fin de tonte, partez à la recherche des grosses touffes d’herbes coupées. Cassez et répartissez ces touffes afin de les empêcher de bloquer les nutriments dans votre pelouse.
23 Avr 2021
conseils jardin enfants sécurité

10 conseils pour rendre votre jardin sûr pour les enfants

Le printemps est là, ce qui est synonyme de beaux jours et de l’arrivée progressive des températures plus clémentes et agréables. C’est aussi l’occasion de sortir davantage dans le jardin avec toute la famille. Créer un lieu accueillant de sérénité et de repos va non seulement transformer votre maison mais il deviendra aussi un endroit où vous voudrez passer le plus de temps possible. Si vous avez des enfants ou des petits-enfants, il est primordial de faire de votre jardin un lieu sûr dans lequel ils peuvent s’amuser. Les quelques conseils de cet article vous y aideront.

 

1)    Choisissez vos « invités »

Saviez-vous que les insectes et autres petites bêtes étaient essentiels pour un jardin en bonne santé ? Le bon type d’insectes aide à éliminer les nuisibles et sont aussi responsables de la pollinisation des fleurs. Et alors que la plupart d’entre eux devraient être les bienvenus, il y en a certains qui doivent rester éloignés.

Il existe deux façons de dissuader ces nuisibles de s’installer dans votre jardin. La première consiste à vous débarrasser de toute matière naturelle qui serait morte ou en train de pourrir. Par exemple un fruit tombé au sol et qui se décompose. Non seulement ça attire les guêpes, mais ils peuvent aussi être éventuellement confondus par les jeunes enfants avec un fruit dans lequel croquer. Pensez donc à élaguer régulièrement vos arbres fruitiers et gardez un œil sur ce qui se trouve à terre.

La seconde manière d’éloigner les nuisibles est d’installer un hôtel à insectes dans votre jardin. Comme indiqué plus haut, les bons insectes serviront à repousser les mauvais donc leur créer un endroit idéal pour s’installer vous aidera grandement dans cette tâche.

 

2)    Adoucissez les angles

Ça peut sembler évident mais parfois il est difficile d’identifier un risque de trébucher ou un élément dangereux avant qu’il ne soit trop tard. Faîtes le tour de votre jardin et cherchez les pièges à éviter qui seraient à hauteur d’enfant comme du mobilier de jardin, des outils, des choses sur lesquelles grimper, etc. Si vous avez des objets en bois comme des chaises longues ou un bac à sable par exemple, pensez à adoucir les angles afin que les enfants ne s’y accrochent pas en passant proche.

 

3)    Construisez une « cuisine d’extérieur »

Aussi appelée « mud kitchen » en anglais, celle-ci est en fait un espace aménagé dans le jardin fait de bric et de broc permettant aux enfants de laisser libre cours à leur imagination et se créer des jeux, faire des mélanges, manipuler… C’est un excellent moyen de les stimuler et de les amuser pendant des heures ainsi qu’accessoirement empêcher leur esprit curieux d’explorer des endroits non recommandés et de faire des bêtises.

 

4)    Créez un potager pour les enfants

Un bon moyen d’apprendre aux enfants la nature est de les faire commencer tôt en leur créant un espace dédié où ils pourront planter et voir grandir. Un petit carré avec des plantes comestibles comme la menthe, le bok choy (ou chou chinois) et le persil sera incroyablement gratifiant pour vos petites mains vertes et avec un peu de chance cela créera en eux un intérêt pour le jardinage, ce qui vous apportera un peu d’aide dans les années qui viennent. Evitez les tomates cerise ou les fraises par exemple qui peuvent éventuellement représenter des risques d’étouffement chez les plus petits si on n’y prête pas attention.

 

5)    Éloignez les outils

Il est normal pour les enfants de vouloir aider au jardin, toutefois il est important de s’assurer qu’ils savent qu’ils ne doivent pas porter de choses trop lourdes. Par ailleurs, maintenez bien hors de portée vos outils comme la tondeuse, les sécateurs, les marteaux et autres qui représentent évidemment un grand danger s’ils venaient à s’y intéresser de trop près. De la même manière, si vous possédez des équipements sur batterie, enlevez-la ou veillez à mettre en place la sécurité s’il y en a une dans le cas où de petites mains traineraient.

 

6)    Apportez de l’ombre

Même lors des jours de grisaille, les rayons UV percent quand même la couverture nuageuse. De ce fait, ajouter des zones d’ombre à votre jardin créera un endroit sûr pour que les enfants puissent jouer à n’importe quel moment de l’année. C’est quelque chose auquel penser quand vous avez des aires de jeux comme un bac à sable, une petite maison, une cabane ou encore une cuisine d’extérieur. Sous un gros arbre bien ombragé ou un léger voile d’ombrage, ils pourront s’amuser des heures sans aucun risque lié au soleil.

 

7)    Sécurisez les zones d’eau

Même l’accès aux plus petits plans d’eau devrait être sécurisé pour les enfants. Cela inclut : étang à poissons, réservoirs, piscines, spas… Prenez également garde aux objets aux alentours qui leur permettraient de grimper et de tomber à l’eau. Les accidents domestiques arrivent plus vite qu’on ne le croit, quelques minutes d’inattention peuvent suffire.

 

8)    Nettoyez les surfaces glissantes

Au fil du temps, de la mousse et des saletés sur les pavés et dans les allées peuvent les rendre glissants quand ils sont humides. Donner un bon coup de nettoyage à ces surfaces plusieurs fois dans l’année à l’aide d’un nettoyeur haute pression évitera à qui que ce soit une mauvaise chute. Il existe même des nettoyeurs de surface spécialement conçus pour ce genre de tâches.

 

9)    Ayez toujours un œil

Si vous installez des équipements de jeu dans votre jardin, assurez-vous de bien choisir leur emplacement. Vous devriez être en mesure d’observer les enfants qui y jouent à tout moment, comme par exemple depuis le salon ou la fenêtre de la cuisine. Un bac à sable est un bon moyen de les amuser tout en les maintenant à un endroit précis. Il est également important de ne pas positionner ces équipements trop près de clôtures ou d’autres éléments qu’ils pourraient essayer d’escalader en montant dessus quand vous avez le dos tourné.

 

10) Si le reste n’est pas possible

Si les conseils que nous vous avons donnés ci-dessus sont trop compliqués à mettre en place dans votre jardin, alors une alternative qui est sûre est de créer une aire de jeu fermée pour empêcher l’accès au reste du terrain. Utilisez par exemple des plantes pour créer une séparation naturelle et vous assurer que les plus petits savent où ils n’ont pas le droit de s’aventurer.

19 Fév 2021
taille de haies

Comment bien planter une haie privative

Si vous êtes fatigués de l’aspect de vos clôtures ainsi que de leur entretien, ou si vous n’avez aucune délimitation sur votre propriété, peut-être devriez-vous considérer le fait de planter une haie privative. Belle, naturelle et verte, la haie privative apporte également une barrière sonore par rapport à des voisins bruyants ou les bruits de la rue. Elle agit par ailleurs comme un coupe-vent. A mesure que votre haie grandit, elle deviendra plus épaisse et luxuriante, augmentant ainsi sa capacité de blocage. Selon le type d’arbustes que vous choisirez, les haies privatives peuvent grimper jusqu’à 4 ou 5 mètres et nécessiter très peu d’entretien.

 

Choisir votre haie

Un des choix les plus communs pour une haie est le Thuya (aussi appelé Arborvitae) car il grandit rapidement (certains jusqu’à 1m par an) et garde sa forme. Il requiert simplement un léger élagage mais bien moins que les autres variétés de persistants. Les Thuyas aiment le soleil et idéalement une exposition de 6 heures par jour mais il s’adapte très bien à n’importe quelles conditions. Si votre haie privative est à l’ombre, cela prendra juste un peu plus de temps pour qu’elle grandisse et se comble.

 

Planter votre haie

C’est ici qu’il vous faudra user un peu de vos muscles. Pour commencer, mesurez la hauteur et la largeur de la plus grande motte de racines que vous avez. Vous allez devoir creuser une tranchée qui est 3 fois plus large et 5 cm moins profond que cette motte. A mesure que vous retirez la terre, placez-la sur une bâche pour la réutiliser au moment de combler le trou, pensez à retirer les cailloux et les racines pour avoir une terre bien propre. Souvenez-vous que les arbustes ne font pas que prendre de la hauteur mais elles grandissent également en largeur donc laissez au minimum 1 mètre entre chaque plante. Mesurez de tronc à tronc plutôt que de racines à racines et soyez sûr qu’ils soient bien alignés.

 

Préparer la haie pour la tranchée

Posez les arbustes délicatement sur leur côté et retirez les pots ou sacs en toile de jute. Démêlez doucement les racines afin qu’elles ne forment pas de paquets et que la plante puisse facilement capter l’eau et les nutriments. Dans un sceau ou une brouette, mélangez la terre que vous avez retirée avec un peu de compost organique puis remplissez la tranchée avec le mélange jusqu’en haut. Faîtes un trou dans le sol pour les arbres juste un peu plus large que les mottes de racines puis déposez les délicatement dans le trou en vous assurant que leur plus beau côté soit dirigé vers vous plutôt qu’à l’extérieur.

 

Arroser abondamment

Une fois que les arbustes sont plantés, remplissez chaque trou avec de l’eau, attendez qu’ils l’absorbent puis remplissez à nouveau. Une fois que l’eau a diminué, il est temps d’apporter aux arbres un bon paillage pour bien protéger les racines et garder l’humidité. Mettez-en environ 5 à 7 cm tout autour du pied. Lors de sa première année, vous devrez pensez à l’arroser s’il n’y a pas eu de pluie pendant au moins 2 semaines d’affilé. Après ça, les arbustes s’adapteront aux conditions météo mais il faut tout de même faire attention en cas de sécheresse.

 

L’équipe de Parisot Castaignet est là pour vous aider à dompter vos arbres ! Si vous avez besoin d’aide pour planter une haie ou pour l’entretenir, n’hésitez pas à nous contacter par email ou par téléphone.